bleu fushia

always blue


4 Commentaires

Le monde est rose

Vous ne le savez peut-être pas, mais quand on est prof, on continue, éternellement, à être noté.

Un supérieur profère sur vous un jugement annuel fondé sur le on-dit (qu’il glane je ne sais où, sur des critères plutôt flous), et le traduit en chiffre qui indique votre degré de qualité pour l’institution.
Au demeurant, j’ignore, en ce qui me concerne, qui se charge de cela dans la hiérarchie qui me surplombe.
Vient un moment de l’année où on reçoit les deux (le jugement et le chiffre) et où l’on doit les signer, pour dire qu’on est d’accord avec ça et que merci beaucoup, mais non, c’est trop gentil.
Si vous avez suivi mes aventures récentes de Lili Ze Prof, vous savez qu’en ce moment, je suis vénère de chez vénère, que j’ai envie de tout envoyer péter grave, et que mon humeur joue le yoyo entre la tendance kalachnikov et des tentatives totalement loupées de zénitude. Lire la suite

Publicités