bleu fushia

always blue


2 Commentaires

Il est né, le divin’ enfant…

La Friche Belle-de-Mai – Marseille (©Bleufushia)

(Et une petiote bêtise, une  ! just for joke)

Une nouvelle petite-fille vient d’arriver dans ma vie. Sa mère est vietnamienne.
Je suis transportée de joie, à la fois par la naissance, par l’enfant merveilleuse, et par l’aspect métisse, qui m’a toujours semblé ce qu’il y avait de mieux dans la vie (foin des races pures dégénérées!). L’union des cultures, a priori, ça m’enthousiasme, et je trouve que c’est une méga super idée de ouf, plutôt que de consanguiner dans la race unique.

Ma belle-fille, A., a naturellement annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux, et a obtenu de très nombreux commentaires à son post.

Hélas, trois fois hélas, je ne me suis pas encore consacrée à l’apprentissage du vietnamien (je sais juste dire « félicitations », ce qui, bien qu’étant sympa de ma part, réduit un peu les échanges possibles), et je dois, bêtement, avoir recours à Bing, le robot-roi incontesté de la traduction on line, qui traduit plus vite que son ombre, pour prendre la température de l’accueil là-bas.
Ça m’intéresse : je ne les connais pas, mais c’est quand même la famille.

Pas de problème : « traduire tous les commentaires», et hop hop hop !

Voilà qui est fait. Et bien fait.

Depuis, je suis plongée malgré tout dans une certaine perplexité.
Je ne sais pas si je dois continuer à chanter (c’est ma manifestation habituelle de joie) ou attendre prudemment la suite.

J’ai demandé des explications à ma belle-fille, mais elle reste dans un vague plus que flou, qui ne me permet pas d’avancer.

IMG_20180212_132432788

Bar marseillais ©Bleufushia

Je peux vous faire part de mes interrogations ? Si vous aviez des lumières !

Il y a plusieurs thématiques abordées dans les propos… (on croirait pas, mais je vais vous classer ça bien bien !)

Date de naissance 
Ma petite-fille est née à 23 h 30, le 25 août. Et tout de suite, ça a l’air compliqué. Parce que la France, c’est pas le Vietnam, hein ! Et pas le même jour…

A la nouvelle de la naissance, le premier ami de A. qui s’exprime lui dit (et ça commence fort !) :

-la nouvelle fille est sortie de ce côté 25/8 et est tombée 26/8 autre côté. Comme la mère de la vieille hanche. Mes félicitations au cercle de la place, parce que le cercle est carré.

Tombée, bigre, à la naissance ? Et personne ne me dit rien !
C’est en tombant que le cercle est devenu carré ? Sur la place ? Un coup de la malédiction de la vieille hanche ?

La réponse vient très vite :
-(A, ma belle-fille)) please, essayez de me donner une nouvelle carotte ! J’ai droit à hi hi !

Bigre bougre et cancrelas ! c’est quoi, cette histoire de carotte rigolote ? y a pas anguille sous caillou ?

Bestioles diverses

La première thématique vraiment développée est celle du porc ou du cochon – on évite quand même le « lard », j’aurais pas aimé du tout.

ma petite-fille est bien une adorable femelle humaine, je le précise pour lever toute ambiguïté à ce qui va suivre. Quand j’ai demandé des explications à A., elle m’a répondu un drôle de truc, dans le genre : dans mon pays, on compare l’enfant à des trucs pas beaux, comme ça, on n’est pas surpris s’il ne devient pas merveilleux par la suite. Mais j’ai peut-être pas tout capté, avec mon kitchen angliche.

-(un autre ami) je vois, juste en haut de la photo, c’est du porc (la photo montre le berceau)

-(un autre) je vois le gâteau à gauche, un général blond gros

ma petite-fille est brune, et pas encore gradée dans l’armée, dois-je le préciser? et j’espère, au passage, qu’elle ne le sera jamais !

-(un troisième) c’est un gâteau chinois ?

c’est un compliment ou une insulte pour une vietnamienne, ça?

-(un quatrième, finaud) la télé est si jolie (y a pas de télé sur l’image…)

-c’est une « tua ».

ah oui, souvent, Bing traduit en reproduisant le texte initial, ce qui est mieux que de se tromper, non? Je consulte un autre traducteur, et vois que « tua » veut dire tentacule… Voudrait-il la traiter de « face de poulpe » ?

Je transpire un peu, mais jusque là, tout va bien, tout va très bien, tout va très très bien…

564450549977f_800

web (non renseigné)

-(A) oui, le porc pèse 3,5kg

zut, elle confirme! quand même, elle y va fort !

Et elle rajoute

-(A) je suis excitée, c’est une grosse virgule qui porte mon numéro. Avec un visage de papa louche.
Ça ne me plaît pas du tout, ça, je vous le dis… Mais pas le temps de me lamenter, les commentaires pleuvent.

(le conseil d’un ami) mange du gâteau dans le cochon, vite vite

-(A) je peux le manger, mais c’est moitié trop ananas avec le gâteau qui est dans le cochon

-admets quand même que le cheval du gros cheval est le cheval !
Et le même interlocuteur précise immédiatement :

-les nouveaux coups de feu ont repris. La batterie est levée.

Mince, ça se corse grave ! Ça m’inquiète un peu : des souvenirs de la guerre du Vietnam dans la psychogénéalogie ? Ça expliquerait le gros général blond ! Mais que vient faire mon innocente petite-fille d’un jour dans une histoire pareille ? Et un canasson, maintenant ? y a une sacrée ménagerie, on se croirait dans un cirque.

Mais ouf, un interlocuteur (ou une, je n’en sais rien, je ne repère pas encore le genre des prénoms viets) donne heureusement un conseil pour se sortir du bourbier :

-mange du chocolat, ça donne du pouvoir au cochon.

Puis :

-le nouveau cochon ne devrait pas se rendre compte que c’est comme un pop.

Pop ? Pop star ? Onomatopée d’un bouchon qui saute ? un pop(e) ? un chocolat qui fait pop, comme l’autre qui faisait pschit ?
Ou « pop », c’est une invention de « bing » ?

Ma belle-fille ne se laisse pas avoir et répond finement :

-(A) cette page épique est audacieuse. Ça donne plus de puissance pour maman au-dessus de l’évier !

(et chtoc, prends ça!!!)

L’interlocuteur change alors de ton, et la ramène soudain avec des crevettes sorties de nulle part :

-je viens d’avoir les crevettes, elles ont des shorts de bébé.

Des mutantes ! plus rien ne m’étonne, décidément !

P1090671

MAX-X à la Friche Belle-de-Mai ©Bleufushia

Nourriture

Le/la même ? un/une autre ? (je ne sais plus, j’ai un peu mal au crâne, l’émotion sans doute) finit par un conseil qualifié de « scientifique mais d’intérieur » par ma belle-fille :

-mange ton chaud chaud pour beaucoup de lait pour les tuti !

Je précise qu’à l’époque, elle n’avait pas encore le lait dans les tuti, ni dans les fruti, ni ailleurs… vu qu’il n’était pas encore monté (monté d’où, d’ailleurs ?).

Et A. d’acquiescer : j’en ai fini, dit-elle, avec le lait froid, l’eau froide, le beurre de lait sucré. De toute façon, mon mari m’a acheté tout le poumon rose.

(NB. je n’ai pas pu joindre mon fils pour qu’il m’explique où il achète des poumons roses, c’est dommage, ça me plairait bien pour moi, parce qu’avec la pollouchion généralisée, les miens ne doivent plus être total nickel chrome, même si je ne fume rien, ni la moquette, ni le reste).

A propos de métaux, au fait, A. digresse à un moment en évoquant aussi à brûle-pourpoint un oncle (« l’oncle kaka » – peut-être le frangin du papa louche ?) qui aurait des diamants en or et en argent…

Peut-être que le fin mot de tout cela serait que, au lieu de naître avec une cuillère en argent dans la bouche, cette petite est placée sous l’étoile d’une louche en diamant-or-argent  ? Pas très pratique, ça, un peu comme les plateaux des négresses, vous voyez, mais versant vietnamien ? Ils veulent peut-être dire qu’elle sera dans le genre qui n’a pas l’intention d’y aller à la petite cuillère, maintenant qu’on l’a mise au milieu du merdier qu’est ce monde, mais au contraire franco de « porc » ?

P1090631

Marseille ©Bleufushia

Cool  alors !
L’union des cultures, c’est une super méga génialissime idée de ouf, mais, après tout ça, il me semble que tout n’est pas totalement gagné encore au niveau des échanges, du moins en se servant des moyens modernes.
Parce que sinon, la communication de cœur à cœur, ça le fait total bien, autant avec A. qu’avec le bébé…
Enfin, jusque là, tout va bien, tout va très bien, tout va très très bien.

Et je nage dans le bonheur au milieu du zoo.
Ouf.

Heureusement qu’on a l’humain, et les zanimôs, pas que les robots !

©Bleufushia