bleu fushia

always blue


2 Commentaires

toujours bleu

Premier essai d’album

gitane – outremer – cobalt – turquoise – indigo – lavande – azur… du bleu, toujours

http://www.flipsnack.com/fuschia/fzn84kpc

album page de titre

Publicités


4 Commentaires

auto-portrait

251557_2243599660154_971966_n

©Bleufushia

S’il y a bien quelque chose que je déteste, c’est qu’on me mette dans des cases, qu’on me cerne, qu’on me catalogue, qu’on m’épingle, façon coléoptère, sur une plaque. Que ce soit pour me disséquer ou pour m’admirer, peu importe, je n’aime pas ça.
Du coup, ne comptez pas trop sur moi pour vous tracer un quelconque auto-portrait figé, de face ou de trois quart profil. Même pas de dos. Pas en mouvement non plus, d’ailleurs : vous êtes prévenus, si, attirés par mes gestes, vous vous approchez, je bougerai sous votre regard autant qu’un roulement à billes grippé. Je ne suis définitivement pas du genre qui collabore.
Si vous voulez une description, de celles qui sont intéressantes, qui consistent à discerner, sous l’enveloppe charnelle – parlante bien sûr, mais aussi possiblement trompeuse – les subtilités de ma psyché et de mon caractère, il faudra que vous vous chargiez du sale boulot d’étiquetage tout seul.
Sachez seulement que vous ne saurez rien de moi, que je serai muette comme la carpe dans sa tombe.

Que dites-vous ?
Mon obstination vous donne bien des indices sur ma personnalité ?


1 commentaire

qui suis-je ?

©Bleufushia

Née par hasard, au milieu d’une année, à mi-chemin du siècle, au bord d’une plage, un jour de très grand vent.

Aime la couleur, la lumière, le silence, les mots, les arts, certains humains, les nuages, la mer… et
… ce qui tire la peau : les paquets de mer dans la figure, en faisant du rappel sur un 420, les embruns, les plongeons, les mouettes qui éclaboussent

… ce qui donne du sel à la vie : les livres, la musique, les amitiés, le rire

… ce qui décoiffe : le vent, le souffle des idées, la tentation de toujours « aller voir ailleurs si j’y suis »

Stupéfaite d’être si vieille en ayant toujours quinze ans, la douleur en moins.
Stupéfaite d’avoir toujours quinze ans.